comment raccrocher un volet roulant

Installer des volets roulants sur les ouvertures de la maison permet de renforcer la sécurité, de prévenir des risques d’intrusion ou de casse. Il offre également l’avantage de mieux contrôler l’éclairage intérieur, et de s’isoler un peu du monde extérieur.

Démonter pour réparation

Il arrive que le mécanisme d’enroulement soit bousillé ou connaisse des défaillances, cela nécessite alors une intervention pour tenter de le réparer ou au besoin, de le remplacer définitivement. Automatique ou manuel, le moteur du volet roulant se situe généralement dans le tube d’enroulement. Un ensemble d’engrenage mécanique assure le roulement et le déroulement du volet. Il faut commencer par descendre le rideau tout en bas, le faire manuellement si le moteur ne fonctionne plus correctement. Par la suite, accéder au moteur qui est dans le tube d’enroulement. L’utilisation d’un tournevis plat est recommandée pour faciliter l’ouverture de l’encoche du côté du caisson. De là découle la décision de bricoler le moteur pour le remettre en état ou de le remplacer complètement. Il existe plusieurs formes de tube d’enroulement, divers types de flasques, et beaucoup d’attaches de tablier, mais le principe reste le même. Le tablier s’enroule sur l’axe d’enroulement sur lequel il est lié par des attaches, et il coulisse sur les côtés dans des glissières, que le moteur se trouvant dans le tube d’enroulement fait tourner.

Le choix du volet roulant

Les constructeurs proposent divers modèles de volet roulant. Le consommateur aura le choix entre un volet à mécanisme manuel, à sangle ou manivelle, ou peut aussi opter pour un modèle plus avancé, un volet électrique manipulable par interrupteur ou via télécommande. Le type de store varie aussi selon la matière avec laquelle il a été fabriqué. Il peut être fait en tôle ou en acier plus résistant. La détermination de ce choix dépend de son usage. Pour les magasins, les lieux de réception publique, ou encore pour les maisons privées, pour le niveau rez-de-chaussée, il serait préférable et prudent d’opter pour l’acier, pour mieux résister aux éventuels risques d’intrusion, de casse, et renforcer au max la protection à l’accès intérieur. Par conséquent, pour les lieux en hauteur, comme les fenêtres, ou les grandes ouvertures où il est peu probable qu’il y ait risque d’intrusion et de bris, les volets faits en tôles sont pour le moins acceptables.

Type de montage

Concernant la pose du coffre, elle sera effectuée en fonction du bâti. Le caisson peut être intégré à la maçonnerie, lors du cimentage des murs. Un emplacement pour le coffre est déjà préparé, et les encadrements de seront affleurés à l’alignement du mur. Le volet roulant fera partie intégrante du bloc-fenêtre ou du bloc-portière. Ce montage traditionnel offre l’avantage d’être visuellement agréable, doté d’un design soigné et esthétique. Il existe aussi le montage de rénovation, lorsqu’il n’a pas été initialement prévu de poser un volet roulant lors de la conception de la maison, mais que le propriétaire désire juste rénover, et donner un style plus modernisé à sa demeure. Cette fois-ci, vu qu’aucun emplacement n’a été prévu à cet effet, il faut quand même faire en sorte que le coffre puisse s’intégrer et s’installer correctement dans le cadre de l’ouverture. Le caisson sera positionné sous linteau et/ou en façade, légèrement écarté vers l’extérieur, de l’alignement du bâti.